Home > Association > Expositions > Exposition «Ce Valais qui n’a pas été»

Exposition «Ce Valais qui n’a pas été»

Musée de Bagnes, du 1er mars au 24 mai 2015.

Voyage dans un Valais qui aurait pu être


La nouvelle exposition du Musée de Bagnes met en scène une cinquantaine de projets imaginés en Valais, qui n’ont finalement pas été réalisés. Mais si les Jeux olympiques ou l’autoroute du Rawyl avaient vu le jour, notre quotidien serait-il très différent? Bienvenue dans «Ce Valais qui n’a pas été», l’exposition qui transporte le visiteur dans une autre réalité.
Une année de travail, des dizaines de contacts avec les communes valaisannes, des heures de plongée dans les archives, des quantités de documents, dessins, plans, photomontages, articles de presse, quelques maquettes, beaucoup de réflexion. A l’arrivée, une exposition passionnante proposée du 1er mars au 24 mai par le Musée de Bagnes, sous le titre «Ce Valais qui n’a pas été».

L’idée de cette exposition trottait depuis quelques années dans la tête de l’historien Bertrand Deslarzes, chargé culturel de la Commune de Bagnes. «Tout est parti d’un travail sur l’histoire de Verbier. Dans les années 60, on imagine des stations intégrées, qui prévoient de grands aménagements dans les secteurs de l’hôtellerie, des appartements et des domaines skiables notamment. Comme ce genre de projets se multipliaient à travers le canton, nous avons eu l’envie d’élargir le propos à l’ensemble du Valais.»

La récolte des données débute en mars 2014. «Nous avons envoyé un courrier à toutes les communes valaisannes en leur demandant s’il existait, sur leur territoire, des projets pensés mais avortés», explique Mélanie Hugon-Duc, anthropologue et commissaire de l’exposition. Les communes jouent le jeu, faisant appel à leurs souvenirs ou à leurs archives. Elles transmettent des projets documentés par des objets qui sont difficiles à exposer en tant que tels, et qui illustrent le processus du projet. «Plus il est avancé, plus il est illustré mais, souvent, cela reste très maigre.» 

Mis en scène comme s’ils avaient été réalisés
Une fois cet important matériau réuni, quel discours porter sur lui? C’est l’autre grand défi de l’exposition, qui sans cela
se résumerait à une présentation anecdotique de documents. «Nous avons choisi d’inscrire les projets dans une autre dimension, en faisant comme s’ils avaient été concrétisés.»
La scénographie de l’exposition, imaginée par Claire Pattaroni, renforce cette impression: le visiteur franchit des rideaux
derrière lesquels il découvre l’illusion d’autres présents valaisans. «Cette scénographie permet une adéquation parfaite entre la forme et le fond, se réjouit Mélanie Hugon-Duc. Elle fait pénétrer le spectateur dans une autre réalité, celle du non advenu, du non réalisé, avec un jeu sur les repères et la perception.» 

Informations pratiques

Exposition «Ce Valais qui n’a pas été»

du 1er mars au 24 mai 2015.
Ouvert du mercredi au dimanche, de 14 à 18h.


Conférence: jeudi 26 mars (19h30), «Architecture utopique», par Emmanuel Ventura, architecte cantonal vaudois, et Key Portilla Kawamura, architecte et designer.


Causerie: jeudi 16 avril (19h30), «Sous le signe du projet», avec Gérard Tschopp et Claude Défago (à propos du «Journal du Valais»), Wilhelm Schnyder (Sion JO 2006) et Bernard Micheloud (ascenseur de Valère)


www.museedebagnes.ch

Recommander cette adresse à un ami Télécharger cette page en PDF Imprimer le contenu de cette page
FR | DE
Rejoignez-nous sur Facebook
Association valaisanne des musées
Rue des Châteaux 14
CH-1950 Sion
Tél: +41 (0)27 606 46 76 (lundi, mercredi et vendredi matin)
powered by /boomerang - design by Eddy Pelfini