Home > Inventaire > Témoignages > Lens

Lens

Ça m'a intrigué...

Toutes sortes de documents écrits, photos et cartes postales anciennes, récits et souvenirs s’accumulent chez Gérard Rey et font une vraie mine de renseignements. Aux archives cantonales, il avait découvert dans les registres du fonds Briguet qu’on avait rendu une série de tableaux en 1976 déjà. Mais quels tableaux ? Et rendu où ?
 
Gérard Rey n’avait jamais su les trouver jusqu’un beau jour, en 2008, il entre dans le Musée du Grand Lens. Dans le rez-de-chaussée (la salle) sont exposés quelques tableaux, à peine illuminés, sans indication. « Ça m’a intrigué… C’est pas le Briguet par hasard ? »

C’est le début d’une recherche à longue haleine, dans les archives, dans la littérature. Et Gérard Rey arrive à identifier les 9 personnages représentés sur ces tableaux et il résume quelques points importants de la vie de chacun de ces Briguet.

En premier rang, le portrait de Joseph Michel Briguet. Il est né en 1776 et on l’appelle Michel. Il devient professeur au Collège à Sion, après il sera curé de Chalais, de Granges et de Venthône. Finalement il est nommé chanoine à la cathédrale de Sion.
 
Evidemment, ce n’est pas quelqu’un de pauvre - une journée avant sa mort, le 25 avril 1832, il établit son testament et décide que sa partie de la maison paternelle, sa partie d’une maison à Flanthey et les vignes voisines soient attribuées  à son frère. En outre, Michel Briguet lègue sa bibliothèque, les tableaux et ses cartes géographiques à son neveu Jean-Baptiste.

A part ce destin individuel de Michel Briguet, cette collection de portraits de la famille nous renseigne dans un autre contexte : Nous sommes dans une époque où la photographie n’existe pas encore. Dans le milieu paysan, personne ne dispose de l’argent pour faire venir un peintre. Ce sont les ménages riches dans les villes qui conservent des tableaux. On est surpris d’en trouver une série dans un village paysan comme c’était le cas de Lens.

Mais il ne faut pas oublier que Lens était le centre religieux et politique des plusieurs villages environnants. Des familles aisées y vivaient comme les Briguet. Dans la maison Briguet du Revers étaient suspendus sur les murs du salon toute une série de tableaux, témoignages imposants du pouvoir de la famille durant une longue période.

Texte & photos Werner Bellwald, 2011

Recommander cette adresse à un ami Télécharger cette page en PDF Imprimer le contenu de cette page
FR | DE
Rejoignez-nous sur Facebook
Association valaisanne des musées
Rue des Châteaux 14
CH-1950 Sion
Tél: +41 (0)27 606 46 76 (lundi, mercredi et vendredi matin)
powered by /boomerang - design by Eddy Pelfini